5 étapes pour comprendre le fonctionnement de la VMC double flux

VMC double flux

La VMC double flux est l’un des systèmes de ventilation les plus performants du marché. Ses performances permettent au consommateur de réaliser de nombreuses économies. C’est d’ailleurs ce volet qui en fait un système de ventilation des plus prisés. Comprendre le fonctionnement de la VMC double flux permet de cerner au mieux son efficacité.

1 – Les éléments qui composent la ventilation double flux

Un système de ventilation double flux est composé de plusieurs éléments utiles à son efficacité :

  • Deux réseaux de gaines dont le rôle du premier est d’insuffler l’air neuf à destination des pièces de vie de l’habitation. Le second réseau de gaines quant à lui expulse l’air vicié provenant des pièces de services comme la cuisine, la salle de bain ou encore la buanderie. Chacun de ces réseaux de gaines est doté d’un ventilateur.
  • Un échangeur thermique récupère la chaleur de l’air capté des pièces de service, pour le transférer vers l’air à destination des pièces de vie. Il est associé à un système qui récupère les condensats formés par la vapeur d’eau produite par l’échangeur. Ce système est relié au réseau d’évacuation des eaux usées.
  • La VMC double flux peut être associée à un puits canadien permettant de préchauffer ou refroidir l’air entrant. Sinon, le système comprend une entrée d’air pour le flux neuf entrant. Une prise de sortie permet d’évacuer l’air vicié vers l’extérieur.

2 – Principe de fonctionnement de la VMC double flux

L’avantage principal de la VMC double flux est basé sur son principe de fonctionnement. Elle permet de renouveler l’air de l’habitation selon des débits prédéfinis. Ceux-ci correspondent aux besoins de l’habitation, de telle sorte qu’une surconsommation énergétique soit évitée.

L’échangeur thermique permettant de récupérer la chaleur de l’air expulsé permet de considérablement diminuer les déperditions calorifiques propres à une ventilation classique. Cette récupération de la chaleur permet de réaliser des économies, notamment en hiver. En été, cet échangeur thermique permet de refroidir l’air entrant en inversant son processus de fonctionnement.

3 – Les avantages liés à l’utilisation d’une VMC double flux

Les principaux avantages de la VMC double flux sont liés à l’économie d’énergie réalisable grâce à son utilisation.

  • Au premier rang de celles-ci, la capacité qu’offre la VMC double flux d’adapter les débits d’air dans chaque pièce.
  • Grâce à l’échangeur thermique, l’air entrant est plus chaud. Ce qui permet de limiter la consommation de combustible dédiée au chauffage de l’habitation.
  • Associée à un puits canadien, les économies réalisées sont d’autant plus importantes. En effet, l’air est préchauffé avant son arrivée dans les gaines. Le puits canadien permet de refroidir l’air entrant en été.
  • L’installation d’une VMC double flux est éligible aux aides de l’Anah.
  • Elle offre un confort thermique certain grâce à une température stable.
  • L’un des autres avantages de la VMC double flux est d’ordre sanitaire puisque le dispositif double flux permet de filtrer l’air entrant. Permettant d’éviter toute pollution. Il convient toutefois de vérifier fréquemment les filtres afin de s’assurer de l’efficacité de ce type de ventilation.

4 – La VMC double flux pour quel type d’habitation ?

L’installation d’une VMC double flux sera plus efficace dans une habitation neuve. En effet, celle-ci étant directement intégrée dans les plans de construction de la maison, il ne se posera guère de problème de surface lié à l’installation des gaines et du reste de l’équipement.

Toutefois, dans le cadre d’une rénovation, l’installation d’un système de ventilation double flux est envisageable. Ceci dans la mesure où divers dispositifs d’aides permettent d’amortir l’investissement. Car de nombreux tuyaux seront nécessaires à l’installation. Il convient donc de s’assurer que le logement dispose de l’espace nécessaire notamment en hauteur.

5 – La différence notable avec une ventilation traditionnelle

Un système de VMC simple flux permet d’acheminer l’air extérieur vers l’habitation grâce à des bouches ouvertes au-dessus des fenêtres. Cet air qui pénètre est froid notamment en hiver, ce qui demande plus d’efforts de la part de la chaudière pour réchauffer l’habitation.

Avec une VMC double flux, l’échangeur thermique transfère la chaleur récupérée de l’air vicié pour réchauffer l’air neuf entrant.

Attention toutefois ! Afin de faire fonctionner la VMC double flux à un haut niveau de performances, il est important que le logement soit correctement isolé. Des travaux d’isolation des murs pourront ouvrir droit à une aide telle que l’éco-PTZ.

Revenir aux actualités

Contactez-nous