La température idéale au sein d’un logement

Température idéale logement

La température idéale au sein d’un logement dépend de plusieurs paramètres comme l’exposition, l’isolation thermique, les équipements disponibles, mais aussi du ressenti et des habitudes des résidents. Découvrez les informations suivantes et apprenez à concilier confort et économie d’énergie au quotidien en veillant à ce que chaque pièce soit à la température idéale.

Quelles sont vos obligations légales ?

Selon l’article R131-20 du Code de la construction et de l’habitation, la température moyenne d’un logement doit être de 19 °C. L’AMEDE (Agence de l’Environnement et de la Maîtrise de l’Énergie) recommande également de maintenir la température ambiante des pièces à vivre comme le salon, la salle à manger et la cuisine à 19 °C.

En effet, cette moyenne assure non seulement le confort des occupants, mais il aide également à réduire la consommation énergétique du ménage. Il faut comprendre que chaque degré rajouté au chauffage augmente la consommation de 7 %.

Les températures recommandées par l’ADEME dans les différentes pièces Si la plupart des Français estiment que la température ambiante idéale est de 20 °C pour ne pas avoir froid dans les pièces à vivre comme le salon, la cuisine, le bureau ou encore la salle à manger, le seuil légal à ne pas dépasser est de 19 °C.

Pour la salle de bain, maintenir une température de 17 °C et d’augmenter à 22 °C lorsque la pièce est utilisée.

Dans la chambre à coucher, l’ADEME conseille une température de 16 °C. Cependant, la pièce doit être comprise entre 18 °C et 20 °C pour assurer le bien-être d’un bébé. Si vous vous absentez pendant plus d’une journée, pensez à réduire la température ambiante et à la maintenir entre 12 °C et 14 °C.

Température idéale logement

Utiliser un chauffage programmable pour allier confort et économie d’énergie.

Si vous souhaitez moduler plus facilement la température ambiante de chaque pièce, il est recommandé de poser un thermostat ou bien d’installer des robinets thermostatiques sur vos radiateurs. Vous pouvez choisir entre un thermostat d’ambiance et un thermostat connecté.. Ce dernier est un modèle plus performant qui vous permet de gérer plus judicieusement votre chauffage en fonction de vos besoins. Pour réaliser un maximum d’économies et réduire votre consommation d’énergie, il est également recommandé de recourir à un programmateur : ce dispositif facilite la diminution de la température en l’absence des résidents et la relance automatique du chauffage quelques minutes avant leur arrivée afin d’avoir une température ambiante qui assure leur confort. Le programmateur permet d’augmenter légèrement la température d’une chambre le temps de trouver le sommeil et au moment du réveil, mais aussi dans la salle de bain lorsqu’elle est utilisée.

D’autres astuces pour optimiser votre confort à moindre coût.

L’usage d’un chauffe-serviette dans votre salle de bain vous permet de gagner un degré supplémentaire à un coût plus bas lorsque vous utilisez la pièce. Le chauffage soufflant est également idéal pour disposer d’un dispositif d’appoint moins coûteux pour améliorer le confort thermique d’un logement. Améliorer l’isolation thermique de son logement pour bénéficier d’un confort à moindre coût. Il faut noter qu’une bonne isolation thermique est indispensable pour éviter les pertes de chaleur que le chauffage doit compenser au quotidien. En effet, lorsque l’isolation thermique est défectueuse, les pièces sont beaucoup plus froides et les résidents ont toujours tendance à augmenter la température du chauffage. Malheureusement, ce réflexe se répercute sur les factures.

Afin de limiter les pertes thermiques, vous pouvez solliciter l’aide de l’État pour lancer des travaux d’amélioration de l’isolation thermique de votre logement. Ainsi, pensez à souscrire à un crédit d’impôt de 15 % minimum. L’État propose aussi une éco-subvention pouvant couvrir jusqu’à 35 % du montant total des travaux de rénovation. Chaque propriétaire qui veut améliorer l’isolation thermique de son logement peut également bénéficier d’une prime de 1 500 euros accordée dans le cadre de travaux de rénovation et d’une aide forfaitaire de 1 600 euros, avec le programme « Habiter mieux ».

Revenir aux actualités

Contactez-nous